Accueil   DÉCOUVRIR / PATRIMOINE   Villages à découvrir   Saint Florent sur Auzonnet

Saint Florent sur Auzonnet

La commune de St Florent sur Auzonnet s’étend sur les premiers contreforts des Cévennes. La rivière Auzonnet la traverse de part en part. Celle-ci prend sa source au château de Portes à 557m d’altitude. Ce dernier contrôlait, au Moyen Age, la grande route de la Régordane, qui permettait le charroi du sel depuis la Camargue jusqu’à Paris.

La présence humaine sur le territoire de la commune est avérée depuis les temps les plus reculés :

Préhistoire : dolmens à St Florent et au Martient, cupules au Martinet ; toponymes gaulois tels que Mercoirol désignant le Dieu Mercure tant honoré dans le Massif Central ; toponymes étrusques, etc…


Epoque romaine : les travaux d’agrandissement de l’église en 1841 ont mis à jour des poteries du Bas Empire.


L’époque mérovingienne est représentée à Robiac (La Valette).


Au milieu du XIXème siècle (1157-1162) les archives nous apprennent que deux moines venus de Strasbourg et passant par Uzès, visitent le prieuré de Sanctus Florentius, dénommé ainsi en hommage à un évêque de Strasbourg du VIIème siècle. Ce prieuré dont le chœur de l’église est parvenu jusqu’à nous avait été fondé auparavant par des moines cisterciens venus de Bourgogne.


Au XIVème siècle (1345) Saint Florent est répertorié sous le nom de Castrum Sanctii Florencii. A cette époque, y sont comptés deux feux et demi, ce qui peut équivaloir à 12 habitants. Dés cette époque, les noms des familles connues sont d’origine bourguignonne à savoir (De Beauvoir, D’Espoisses devenu localement Depeisses, Boyer, Gilly, Vigne…).


Au tout début du XVIIIème siècle (1702-1704) la commune est frappée par le drame des guerres de religion. Le prieuré de St Florent est attaqué et détruit par les Camisards protestants. Peu après les catholiques florentins se laissèrent aller à la vengeance et attaquèrent en particulier le Collet de Dèze.


Le XIXème siècle est marqué à St Florent par trois événements majeurs :
- Le recul de l’élevage des vers à soie qui a atteint son apogée en 1850 et qui est à l’origine de l’habitat local avec les magnaneries construites en élévation au dessus des maisons.
- La crise du phylloxéra et la destruction du vignoble.
- L’arrivée précoce du chemin de fer à Saint Julien de Cassagnas. En effet, dés 1840, Talabot avait entrepris la construction de la ligne La grand Combe – Beaucaire, alors la plus longue de France, afin d’amener le charbon cévenol sur la voie navigable du Rhône.


Le XXème siècle, quant à lui, est marqué par deux événements majeurs :
- En 1921, la séparation et la constitution de la commune du Martinet
- En 1947, le forage d’un puits charbonnier profond de 700 m à St Florent, afin de reconstruire la France Dévastée par la seconde guerre mondiale.
- En 1958 St Florent devient officiellement St Florent sur Auzonnet.


Aujourd’hui, St Florent est un petit village calme où il fait bon se promener. Une dizaine d’associations y travaille pour le plaisir de tous.


Commerces et Services : La Poste, boulangerie, épicerie, tabac-journaux, salon de coiffure


Activités et Animations : Tennis, boulodrome


Curiosités : ferme la Caracole (élevage d’escargots)

Réservez en ligne

réalisation : Alliance-Réseaux